Dormez comme en Corée!

31 mars 2016


Depuis le Moyen-âge, les Coréennes du Sud effectuent des rituels de soin sophistiqués et efficaces.
Les chiffres le confirment : avec un CA de 6,6 milliards d’euros en 2013, soit une croissance de 4,8%, le marché cosmétique coréen du Sud est le troisième marché d’Asie et occupe le douzième rang mondial.

Cette forte demande est étroitement liée au culte de la beauté dans la société coréenne, reposant sur la philosophie de Confucius : la beauté extérieure doit refléter la beauté intérieure.
Pas anodin donc que nous ayons importé de ce pays plus d’un produit de beauté, tels que les BB creams et les essences. Et notre peau nous remercie. Le dernier en date est le sleeping mask (ou sleeping pack). Mais qu’est-ce donc ? Et pourquoi une utilisation nocturne?

la neige
Comme son nom l’indique, il s’agit d’un masque de nuit. La nuit est réputée pour être un moment réparateur et régénérateur cutané ; plus précisément, tout se joue pendant les trois premières heures de sommeil, phase nommée Golden time.
Le sleeping mask se présente souvent sous forme de gelée ; d’ailleurs en Corée, il est également nommé night jelly.
Son mode d’utilisation : il s’applique avant le coucher, agit durant le sommeil et se rince le lendemain au réveil. La peau est alors hydratée, le teint frais, le visage pulpeux.

Avec cette forte promesse, de nombreuses marques ont lancé leur masque de nuit , de Garnier à La Prairie en passant par Lancôme…
marché
Mais quelle est la différence avec les produits classiques de nos salles de bains occidentales ?

Les crèmes de nuit sont plus riches et épaisses qu’un sleeping mask et on n’observe pas souvent d’effet dès le matin.
Si on le compare au masque en crème que nous connaissons, le sleeping mask forme sur la peau un film qui va diffuser les actifs au cours de la nuit.

Décidément, la Corée du Sud nous inspire : prochaine étape, les masques coréens minceur pour le corps ?
masque minceur